Le Pixel Art, Vive la Basse Résolution

Un travail de dingue…

Le Cardinal Sin de l’artiste Banksy.
Oublions la Haute Définition, le lisse et le politiquement correct avec le Pixel Art qui renvient en force et fait un come-back en regardant dans le rétroviseur des Années 90. Si les trentenaires ont la nostalgie des jeux sur vieilles consoles, les plus jeunes retrouvent dans le petit carré coloré, ce grain de folie et de liberté que tout le monde recherche...
Nous sommes raccord et nous sommes d’accord le Pixel Art est « alive ». Si deux outils sont tolérés, à savoir le crayon et la gomme « 1 pixel ». Les autres outils sont interdits. Le Pixel Artiste travaille en grossissant l’image à l’aide d’une loupe, afin de pouvoir distinguer chaque détail de sa création. Le pixel est placé minutieusement à la souris, un par un… Un travail de dingue… 

Qu’est ce que le Pixel Art ?

A défaut de coller notre œil sur un écran vidéo, animé par un tube cathodique version RVB, à savoir Rouge Bleu Vert, il faut commencer par la source, la définition du pixel. Dessines moi un pixel aurait demandé Un Petit Prince Numérique à Antoine de Saint Exupéry 3.0 ? Eh bien, le pixel n’est que l’unité de base permettant de mesurer la définition d’une image numérique matricielle. Il est le plus petit élément composant cette image.

De l’Art dans l’écran, de l’Art dans la Rue 

Si on lui rajoute le mot « Art », l’appellation désigne alors une composition numérique de carrés, utilisant un nombre limité de couleurs, avec une définition d’écran basse. Nous vous l’avions annoncé, il n’est pas question de HD… No Way… Le premier moyens pour dessiner sur un ordinateur donne alors la possibilité aux artistes de fabriquer leurs images « carré par carré ».

L’infini galactique

Faisons un focus sur Space Invaders, jeu vidéo développé par la société japonaise Taito, Il est sorti en 1978 sur borne d'arcade. Le shoot them up fixe, devenu mythique et collector a quitté la programmation de son fondateur Tomohiro Nishikado pour se retrouver dans la rue sous l’impulsion du street artist Invaders… Les petits carrés en céramique envahissent alors les rues des villes… Space Invaders capte alors toutes une génération car il est un mélange de La Guerre des mondes et de Star Wars… Il est le « père » du genre… Sur Atari 2600, Atari 5200, MSX, NES, il faut détruire les aliens.

Attaquer la terre 

La représentation par des pixels des Aliens dans le jeu devient un logotype médiatique en lui-même. Le signe englobe alors son signifiant et son signifié pour symboliser l’univers global des jeux vidéo. Le pixel incarne le cool et la branchitude depuis les années 70. Le message est clair et l’univers est simpliste, pour des images qui diffusent un message clair, net et précis. Je suis ton ami. Et si dans les années 80 et 90, le Pixel Art était au geek « anti-fashion-has-been », l’outil d’expression, d’illustration évolue sans bouger dans le temps pour le rendre « intemporel » et « à une mode ». Le véritable art exprime alors la Liberté. Viva la Résolution Basse Déf…

La Pub reprend les codes du Pixel

C’est la Pub qui capte l’air du temps et qui dès 1998, souffle chez AREVA, un esprit arcade pour construire une ville qui retrace toute l’histoire de l’électricité. Le clip en Pixel Art donne une seconde jeunesse à la marque. Adidas, Coca-Cola, Microsoft ne s’y trompent pas et surfent sur la vague… L’artiste de la street culture Bansky, masque les visages pour mieux affirmer sa contre-culture d’un système…

Voir le monde différemment

Impressionnantes, détaillées, une œuvre créée en Pixel Art ne s’offre pas au premier coup d’œil mais se dévoile, d’une manière ou d’une autre si vous vous approchez ou éloignez. Le Pixel Art invite alors à découvrir le monde différemment. Le travail est long, toujours minutieux... Patience… Le pixel nous invite à reprendre le temps de prendre le temps…

Share this post